21 août 1968

J’ai envie de partager avec vous sur ce blog mes bons plans, mais également un peu de l’histoire de la République Tchèque. Il y a des dates importantes dans l’année, certaines sont célébrées, d’autres restent gravées comme des journées noires pour les Tchèques. Le 21 août fait partie de cette deuxième catégorie.

Je ne vais pas vous faire une leçon d’histoire, j’ai plutôt cherché des informations qui pourraient intéresser ceux d’entre vous qui veulent en savoir plus.

En bref. 

Il y a exactement 49 ans, au matin du 21 août 1968, des troupes blindées d’un total de 300.000 hommes ont envahi dans la nuit la Tchécoslovaquie sur décision de Leonid Brejnev et des dirigeants du Pacte de Varsovie. Le couvre-feu est décrété entre 22 heures et 5 heures du matin, il est interdit de se rassembler, la censure est renouvelée.

Cette invasion a mis fin à l’expérience du Printemps de Prague, débutée en janvier 1968 sous l’impulsion d’Alexander Dubček, Premier Secrétaire du Parti communiste tchécoslovaque. Dubček introduit des réformes libérales, comme la liberté de la presse, la liberté d’expression et de circulation. Mais le Printemps de Prague n’est pas au goût de l’URSS qui envoie chars et soldats pour imposer une « normalisation ». La plupart des réformes seront abandonnées, une surveillance rapprochée de milliers de citoyens est instaurée. Cette occupation soviétique entrainera une vague d’émigration parmi la population tchécoslovaque.

Une vidéo.

Voici des images d’archives, en français.

 

Un photographe.

Il s’agit de Josef Koudelka. Photographe français d’origine tchèque, il a aujourd’hui 79 ans et vit à Paris. A l’âge de 30 ans, il a photographié l’invasion des troupes du Pacte de Varsovie, et pour l’anecdote, ses clichés ont été publiés aux Etats-Unis de manière anonyme tout d’abord, sous les initiales « P.P » pour Prague Photographer par l’agence Magnum. C’est ainsi qu’il reçut le prestigieux prix Robert Capa, sans que son nom ne soit mentionné. Ce n’est que 16 ans plus tard qu’il s’en attribua la paternité.

Voici un LIEN vers le site Magnum pour voir ses photos.

Un livre. 

Koudelka a publié un livre de ses photos prises le 21 août 1968 que je vous conseille, l’ayant moi-même acheté. Ce livre est un must pour tout ceux qui s’intéressent à l’histoire de la République Tchèque.

invasion

Vous le trouverez ici chez Amazon ou mieux encore, vous pouvez le commander chez votre libraire habituel.

Une photo

S’il n’y avait qu’une photo de Koudelka à retenir, ce serait sans doute celle-ci:

koudelka

Il est midi, le photographe capture cette avenue déserte avec une montre au premier plan, témoignage du désespoir ambiant, mais aussi symbole de résistance avec ce poing serré.

Pour l’anecdote encore ici, tout le monde pensait qu’il s’agissait de la main du photographe mais en vérité, il s’agit d’un homme monté sur un échafaudage à côté, et qui s’est d’ailleurs reconnu bien plus tard ! Une interview très intéressante de Koudelka sur cette journée du 21 août est disponible ici. 

Un texte. 

Vaclav Havel qui faisait partie des dissidents tchèques à l’époque, a écrit ce texte en 1998 « Nous, citoyens de 1968″. Je vous invite à le lire car il met les choses en perspective: alors que la France se souvient de ses étudiants dans la rue en 1968, les Tchèques gardent quant à eux un souvenir ambigu de cette année, avec cette tentative avortée de démocratisation.

Un homme.

Jan Palach, jeune étudiant de 21 ans, s’immolera par le feu en janvier 1969 au pied de la statue Venceslas pour protester contre l’indifférence de la population face à l’invasion militaire soviétique d’août 1968. Tout le monde connait le nom de Jan Palach, j’en ai entendu parler tout de suite en arrivant à Prague car pour les Tchèques, il est le symbole de la lutte contre l’occupation soviétique.

Un film se tourne actuellement à Prague sur Jan Palach, une reconstitution de l’invasion des chars a d’ailleurs eu lieu récemment. Radio Prague vient de publier un article à ce sujet: AOÛT 1968 : UN DRAME VÉCU PAR LES PRAGOIS, ET PARMI EUX JAN PALACH

(Sources: wikipédia, futura-sciences.com, larousse.fr, herodote.net)

Une réflexion sur “21 août 1968

  1. Ping : Calendrier de l’Avent tchèque : jour 24 – Les Bons Plans de Prague

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s