Calendrier de l’Avent tchèque : jour 24

Capture d_écran 2017-12-20 à 11.42.47Un livre de Koudelka

Josef Koudelka est un photographe tchèque qui s’est fait connaitre (des années plus tard) pour ses photos prises lors de l’invasion des chars russes dans Prague en 1968. J’en avais parlé dans un article ICI. Son cliché le plus connu à ce sujet est celui-ci :

koudelka

Cliché qu’on retrouvera dans ce livre:

K6

Si vous vous intéressez à l’histoire tchèque, c’est un livre à avoir absolument, car il permet de saisir l’état de sidération de l’époque lorsque les chars soviétiques ont envahi Prague, avec à leurs têtes de jeunes soldats qui ne savaient même pas où ils étaient. A l’époque, Kundera avait 30 ans, il était ingénieur aéronautique pour ensuite devenir photographe. Les photos de cette invasion ont été d’abord publiées sous le pseudonyme P.P (Prague Photographer) qui reçoit le prestigieux Prix Franck Capa. Ce n’est que des années plus tard qu’on apprendra qui se cachait derrière ces initiales, car à l’époque, Kundera cherchait plus à fuir son pays qu’à recevoir des prix.

2017 fut l’année Koudelka: une exposition lui a été dédiée au Centre Pompidou, intitulée « Exils ». Dans les années 70 après avoir quitté la Tchécoslovaquie et trouvé asile en Angleterre, Koudelka sillonne l’Europe à la rencontre de peuples en exils, fasciné par le nomadisme. Il voulait découvrir le monde avec son appareil photo et se mêlera aux communautés de gitans, traversant plusieurs pays, sans domicile fixe. Un photographe libre et sans attache, et ce livre en est le résultat.

« C’est en quittant la Tchécoslovaquie que j’ai découvert le monde. Ce que je voulais surtout, c’était voyager pour pouvoir photographier. Je ne voulais pas avoir ce que les gens appellent un « chez soi ». Je ne voulais pas avoir à revenir quelque part. J’avais besoin de savoir que rien ne m’attendait nulle part, je devais être là où j’étais, et si je ne trouvais plus rien à photographier, il était temps de partir ailleurs. »

Koudleka4

En marge de l’exposition, le Centre Pompidou a édité un livre montrant les coulisses d’Exils, agrémenté de photos inédites. On le voit parfois sur les photos, il s’agit sans nulle doute de son livre le plus autobiographique et c’est ce qui a retenu l’attention du Centre Pompidou.

Kou3

Une petite interview très intéressante du commissaire de cette exposition est visible sur le site d’ARTE.

En octobre dernier, une nouvelle édition de ses photos est sortie, cette fois sur l’influence de l’homme sur le paysage: Industries. Ce livre est le fruit de ses voyages, sur tous les continents cette fois, et témoigne des grands travaux industriels de l’homme, entre désolation et curiosité. Clichés en noir et blanc toujours.

koudleka2

Josef Koudelka a reçu le prix Nadar (1978), le Grand Prix national de la photographie (1989), le Grand Prix Cartier-Bresson (1991), le Prix international de la photographie de la fondation Hasselblad (1992) et la médaille du Mérite de la République tchèque (2002). En 2012, il a été nommé commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres par le ministère de la Culture. C’est un photographe majeur dans la culture tchèque et je tenais à l’inclure dans ce calendrier. Une excellente idée pour tout amateur de photos.

Nous sommes le 24 décembre, j’espère que ces 24 idées cadeaux vous auront inspiré ! Sachez qu’elles sont valables toute l’année 😉

Joyeux noël à tous!

Blandine

Pour revoir toutes les idées cadeaux:

Illustration numéro : Sweet Party Day

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s