Apprendre le tchèque, ça vous tente?

Vous pouvez dorénavant apprendre le tchèque gratuitement de chez vous, grâce à un MOOC (formation en ligne) ! La première session a attiré quelque 3000 inscrits venus de 80 pays du monde entier et a permis de créer la plus grande communauté d’apprenants francophones du tchèque. Le cours commence le 28 février, vous trouverez le programme et le lien pour vous inscrire ICI ! Les cours sont dispensés par des marionnettes, une façon ludique d’apprendre le tchèque !

 

A voir : documentaire « Les 4 soeurs »

Le 23 janvier sur Arte à 20h50, ne manquez pas le premier volet d’un documentaire consacré à quatre femmes rescapées des camps de concentration. Ce premier épisode raconte l’histoire de Ruth Elias, Tchécoslovaque déportée à Theresienstadt, puis à Auschwitz. Le documentaire est également visible sur cet article.

Documentaire « Les 4 soeurs » à voir sur Télérama.fr 
Capture d’écran 2018-01-23 à 17.38.39.png

Les traditions de noël en Tchéquie

J’ai interrogé Katarina, Tchèque originaire de Prague, sur les traditions de noël en République Tchèque. Vous saurez tout sur les coutumes, les superstitions et le repas de noël ! Ce que je remarque en comparaison de la France, c’est que le repas de noël n’est pas au centre ce cette fête, mais plutôt un élément de ces festivités. Il s’agit avant tout de passer du temps ensemble. Je vous laisse en savoir plus en regardant cette vidéo !

 

6 décembre : la Saint Nicolas

La Saint Nicolas, qu’on appelle ici Mikuláš est une fête très attendue en Tchéquie, célébrée la veille par les enfants.

image-saint-nicolas

Un article très intéressant retrace l’histoire de Saint Nicolas: c’était un évêque connu pour sa générosité qui réalisait des miracles : on raconte qu’il aurait ressuscité des enfants tués par un boucher. Il devint le Patron des enfants, en charge de les protéger. Il est mort un 6 décembre, et ainsi chaque année on célèbre Saint Nicolas qui descend du ciel la nuit du 5 au 6 décembre, pour distribuer cadeaux et gâteaux aux enfants sages.

En Tchéquie le 5 décembre, vous croiserez de curieux personnages déguisés dans les rues à la nuit tombée : Saint Nicolas, accompagné d’un diable (čertík, l’équivalent du Père Fouettard) et d’un ange (andělíček). Les enfants viennent à la rencontre de Mikuláš qui leur demande s’ils ont été sages. Si c’est le cas, ils reçoivent des friandises, sinon le diable leur distribue des pommes de terre ou des morceaux de charbon !

Tout le monde peut louer un déguisement, ce qui rend cette soirée très festive dans les rues!

Capture d_écran 2017-12-06 à 17.13.11Capture d_écran 2017-12-06 à 17.12.57Capture d_écran 2017-12-06 à 17.12.36

Source : http://ptakoviny-andel.cz/andel

Voici un aperçu de quelques rencontres hier à Prague !

Capture d_écran 2017-12-06 à 17.22.05Capture d_écran 2017-12-06 à 17.22.27

 

Les 5 habitudes prises en vivant à Prague

1. Enlever ses chaussures  

On enlève systématiquement ses chaussures en rentrant chez soi et chez les autres. On passe ainsi des soirées entre amis en chaussettes, d’où le soin particulier apporté au choix de ces dernières!

Capture d_écran 2017-11-20 à 19.21.03

Photo typique d’une entrée d’appartement lors d’une soirée

2. Investir dans une tenue de sport 

Quand ils pratiquent un sport, les Tchèques veulent le top du top, même si toute activité finit bien souvent par une bière! Les Tchèques sont très décomplexés par rapport à ça: avoir un bon équipement ne signifie pas qu’il faille se qualifier pour les JO, même s’ils sont objectivement plus sportifs que les Français. Au fil des années, je suis devenue comme eux et m’équipe pour les sports que je pratique, même occasionnellement.

3. Boire -beaucoup- de bière

Avant d’arriver à Prague, je ne buvais pas de bière, je n’aimais pas forcément ça et surtout, je ne trouvais pas ça très féminin. En vivant à Prague, je m’y suis mise, parce qu’elle est vraiment bonne, rafraîchissante et qu’elle est plus légère que les bières belges.  Quand il fait chaud, j’ai envie d’une bière. Si j’assiste à un concert, je prends une bière. Si je suis dans une brasserie, il ne me viendrait même pas à l’idée de commander du vin. Ici tout le monde boit de la bière, hommes et femmes confondus, c’est moins cher que le café ou l’eau.

4. Manger un camembert entier

J’ai toujours aimé le fromage, mais de là à manger un camembert entier mariné dans l’huile… et pourtant c’est devenu mon petit pêché mignon. Les Tchèques mangent ce plat en guise de snack avec du pain, le tout accompagné d’une bière. Ils n’ont pas pour habitude de finir un repas avec un plateau de fromages.

23825567_10155254208758667_1045397374_o

Le fameux nakládaný hermelín, autrement dit fromage mariné

5. Faire ses courses le dimanche

Ici les magasins sont ouverts tous les jours, et le supermarché du coin ferme à 23h voire minuit. Faire ses courses le dimanche c’est déjà pas mal, mais pouvoir les faire le soir tard est un vrai bonheur.

Et les habitudes françaises alors? 

Certaines sont en effet difficile à changer…

1. Faire la bise

Je continue de faire la bise, et il m’est arrivé plusieurs fois de prendre mon interlocuteur par surprise, d’où le fameux moment de gêne où la personne en face ne colle pas sa joue mais garde une distance de sécurité de 10cm au moins. Ca s’appelle le air bisou et c’est assez embarrassant !

2. Manger tard le soir

Les Tchèques aiment manger tôt, souvent à partir de 18h. Je ne m’y suis jamais faite, et c’est ainsi que plusieurs fois je me suis retrouvée en plein repas dans un restaurant avec l’impossibilité de commander un dessert parce que « le cuisinier était déjà parti ». Rassurez-vous, maintenant il est possible de manger tard dans la majorité des restaurants, mais si vous sortez de Prague, dans la campagne tchèque, les cuisines ferment parfois à 19h30!

3. Faire des dîners 

Ce n’est pas vraiment une habitude tchèque que d’organiser des dîners chez soi. Il est plus commun de se retrouver dans la brasserie du coin. Si vous invitez des amis tchèques à venir chez vous, il est fort probable qu’ils aient dîné avant si vous ne leur précisez pas que vous les invitez pour dîner et non pour boire un verre.

4. Se passer les bons tuyaux

Tout Français à Prague sait où trouver la meilleure baguette de Prague, où se fournir en saucisson, en fromages et en vin. Ces bons plans se passent de bouche à oreille entre Français. Un incontournable du kit de survie à Prague !

5. Garder l’accent français

Quoiqu’on fasse, on nous repère. J’ai beau essayé de parler tchèque, mon accent est tellement prononcé quand je parle tchèque, que les gens comprennent tout de suite que je suis étrangère et répondent en anglais. Mais j’avoue que ça peut être utile lorsqu’il s’agit de faire croire qu’on ne comprend rien 😉

11 novembre, fête de la Saint Martin

Chaque 11 novembre en République Tchèque, vous vous devez de manger de l’oie accompagnée d’un verre de vin nouveau pour la Saint Martin ! C’est une fête très conviviale qui donne l’occasion de vivre à la tchèque !

Un peu d’histoire…

De nombreux sites racontent l’origine de cette fête bien mieux que moi, ici ou là ou encore , je vais donc la résumer le plus simplement possible : Saint Martin était soldat, un jour il a voulu aider un mendiant en lui donnant la moitié de son manteau. La nuit suivante, il rêva de Jésus-Chris portant cette moitié de manteau. Il s’est alors converti au christianisme, pour ensuite devenir évêque et n’a cessé de voyager, précédé par sa réputation de faiseur de miracles. Il est le saint patron des soldats, chevaux, cavaliers, des oies et des vignerons…. vous comprenez mieux le lien avec l’oie et le vin !

saint martin

Il était souvent décrit à cheval, ainsi quand on dit « Saint Martin arrive sur son cheval blanc », cela évoque les premières neiges. Mais cette période coïncide également avec la fin des travaux agricoles, l’occasion de fêter cela autour d’un bon repas et de goûter le vin issu des dernières vendanges. Quant aux oies, la légende dit qu’elles importunaient Saint Martin durant ses sermons, d’où leur funeste sort chaque 11 novembre…

Où fêter la St Martin à Prague?

Chaque année, toutes les brasseries proposent de l’oie au menu, vous aurez donc l’embarras du choix ! Des marchés sont également organisés avec des vignerons qui vous feront goûter leur vin, ainsi que des stands de pâté d’oie ou de restauration sur place, comme des hot-dogs d’oie ! Ces festivités ont lieu sur Naplavka le long des berges, ou bien sur la place Jiriho z Prodebrad, qui propose également des animations pour les enfants, comme l’arrivée de Saint Martin sur son cheval, des concerts…. c’est une fête très appréciée de tous ! Et attention : le vin nouveau est débouché à 11 heures précises ! Ces festivités ont lieu dans tout le pays.

Quelques photos prises samedi lors de cette fête qui vous donneront sûrement faim ! Je ne vous cache pas que le vin n’est pas le meilleur au monde, c’est un peu comme notre Beaujolais à nous (quoiqu’ici vous puissiez goûter du vin blanc, rosé ou rouge) mais c’est toujours très sympa de se mêler aux locaux et découvrir leurs traditions. Pour ma part, je n’ai pas résisté au plat de 800g (!) composé d’1/4 d’oie, de chou rouge et de knedliky! Dobrou chut!

Capture d_écran 2017-11-13 à 18.49.59Capture d_écran 2017-11-13 à 18.50.06Capture d_écran 2017-11-13 à 18.50.18Capture d_écran 2017-11-13 à 18.50.24Capture d_écran 2017-11-13 à 18.50.32Capture d_écran 2017-11-13 à 18.50.39Capture d_écran 2017-11-13 à 18.50.55